Comment retirer sa nièce de son héritage ?

Votre nièce fait partie de vos ayants droit et peut prétendre à une part de votre patrimoine à votre décès. Mais cette situation ne vous enchante guère et vous souhaitez la changer ? Rien de bien compliqué. Découvrez ici comment retirer votre nièce de votre héritage.

Optez pour un testament rédigé en bonne et due forme

En principe, vos enfants sont les principaux héritiers de tous vos biens à votre décès. Mais en l’absence de descendants et de conjoint survivant, la loi prévoit que vos biens soient distribués entre vos parents, neveux inclus. Le premier pas à faire si vous ne souhaitez pas que votre nièce soit votre héritière est de le mentionner formellement.

Rédigez donc votre testament et inscrivez-y que vous ne souhaitez en aucun cas que votre nièce jouisse de vos biens. D’un point de vue juridique, les neveux et nièces ne font pas partie de vos héritiers réservataires.

Cela suppose que rien ne vous oblige à lui céder un centime de vos biens. Matérialiser par écrit votre désir de ne pas voir votre nièce hériter de vous est le premier pas pour l’exclure.

Modifiez votre testament si vous l’y aviez inscrite en tant qu’héritière

Si vous aviez délibérément mentionné votre nièce en tant qu’héritière, il est encore temps de modifier votre testament. Pour ce faire, vous pouvez solliciter l’aide de votre avocat. Signalez-lui simplement le fait que vous ne souhaitez plus que votre nièce ait des droits successoraux sur votre patrimoine.

Le professionnel de la loi que vous aurez choisi se chargera du volet administratif ainsi que du volet légal de votre démarche. De cette façon, vos corrections seront intégrées et reconnues par la loi.

Désignez un légataire universel

Si malgré les deux précédentes étapes, vous pensez qu’il y une infime chance que votre nièce hérite, choisissez cette alternative. Un légataire universel est une personne qui recevra en legs tous les biens du patrimoine de quelqu’un. Cela signifie que la personne que vous désignerez entrera en possession de vos biens, à votre mort.

Vous pouvez désigner qui vous voulez, une association ou personne de votre choix. Votre petit-fils préféré, le refuge pour sans-abri du coin de la rue ou cette gentille dame qui vous assiste à la maison : la décision vous revient. Ainsi, il sera impossible à votre nièce de recevoir ne serait-ce qu’une pécune à votre décès. Astucieux, non?

Demandez conseils à un expert

Normalement, vous ne devriez pas avoir de problèmes pour déshériter votre nièce. Toutefois, il est toujours préférable d’avoir les avis et les conseils d’un expert en droit successoral. Votre situation a peut-être quelques subtilités qui doivent être analysées au peigne fin.

Un expert vous aidera à adapter la loi à votre cas et à vos volontés. De plus, il assurera un suivi qui vous empêchera d’entrer par inadvertance dans l’illégalité. N’oubliez surtout pas qu’en droit, chaque détail compte ! Vous avez maintenant à votre disposition une suite d’astuces imparables pour déshériter votre nièce si tel est votre souhait.